Actualités

Les véritables motivations de Madame Binst mises à  nu par l’ujcd-union dentaire.

22 - 06 - 2015

Les véritables motivations de Madame Binst mises à  nu par l’ujcd-union dentaire.L’ujcd s’interroge, dans une lettre ouverte à Madame Binst - directrice générale de la plateforme Santéclair -, sur la teneur de ses propos recueillis par Emilie Guédé pour l’espace social européen et ses véritables motivations.

Extraits :

  • « 8,5 millions de personnes protégées » Madame Binst, vous voulez parler sans doute de personnes assurées, des clients de Santéclair ?L’ujcd, comme vous le savez, s’est toujours opposée totalement aux réseaux qui « enferment » les patients et  qui aliènent «la liberté de choix patient - praticien».
  • Les réseaux « facilitent l’accès aux soins » Madame Binst, vous voulez dire bien sûr, réseaux de prothèse ou encore réseaux spécialisés « dans l’orthodontie » ou « l’implantologie ». Ceux-là  mêmes que vous voulez développer pour votre rentabilité et qui permettent de faire un appel d’offres pour vos clients ?L’ujcd a toujours contesté cette conception étroite de notre exercice qui en ignore totalement le caractère médical ! 
  • « je préfèrerais que la sécurité sociale abandonne le dentaire » Madame Binst, savez-vous que l’ujcd s’est toujours battue pour que l’AMO reste le pivot central de notre système de santé ? Mieux encore, nous voulons que soient pris en charge par l’AMO, et cela ã  des honoraires décents, les soins courants essentiels y compris les soins d’urgence, précoces et de prévention
  • « des tarifs inférieurs de 15 à 20 % de ceux du marché ». Madame Binst, votre unique préoccupation est-elle de faire « pression » sur les praticiens, de faire baisser les tarifs de prothèse des praticiens de votre réseau en leur assurant en échange du volume patientèle ? De permettre ainsi un remboursement différentié, en payant beaucoup moins pour les soins prothétiques effectués par des praticiens hors de votre réseau ? Double rentabilité assurée !

L’ujcd vous rappelle que les chirurgiens-dentistes ne sont pas des commerçants mais des professionnels de santé responsables ! 

  • « un cabinet de groupe bien structuré revient moins cher pour une meilleure qualité ». Madame Binst, voulez-vous dire plutôt que vous allez imposer une solution technique et un seul choix de matériel ?

Pour l’ujcd, la profession doit garder une entière indépendance de choix thérapeutique !

L’ujcd milite depuis des années en faveur d’un renouveau conventionnel où les complémentaires ont un rôle important à jouer.

Mais la multiplication puis la concentration des réseaux ne peut que nuire ã  la qualité et aux valeurs de notre système de santé.

Pour vous,  Madame Binst, la santé est une marchandise.Pour l’ujcd, la sante n’est pas une marchandise !

Ce qu'il faut retenir
  • l’ujcd est opposée aux réseaux fermés.
  • elle défend le libre choix du praticien par le patient, et la liberté de choix thérapeutique (matériel, technique...).
  • les réseaux spécialisés proposés par Mme Binst visent une double rentabilité : remboursement différentié et baisse des coûts prothétiques (au détriment de la qualité).
  • l’ujcd milite pour un renouveau conventionnel où les soins essentiels - toujours accessibles à  tous - soient honorés ã  une valeur décente pour les praticiens.
  • les chirurgiens-dentistes sont des professionnels de santé, médecins bucco dentaires responsables.

Pour l’ujcd, la sante n’est pas une marchandise !

éditorial

Articles similaires

Nous contacter

* champs obligatoires à remplir

Union Dentaire
14 rue etex, 75018 paris.
Tél : 0144855121

Nos partenaires