Actualités

L’éthique doit triompher de l’économie !

17 - 09 - 2015

L’éthique doit triompher de l’économie !

Dès sa première présentation, le projet de loi de santé de Marisol Touraine a suscité l’opposition de l’ensemble des organisations de professionnels de santé. Au nom des chirurgiens-dentistes, l’UJCD-Union dentaire a montré clairement sa détermination et sa volonté de défendre les principes et valeurs qui fondent l’exercice libéral.

Notre slogan « La santé n’est pas une marchandise » exprime avec force et clarté notre conviction que les valeurs médicales et éthiques doivent continuer à s’imposer face aux puissances de l’argent.

Dans ce combat, l’UJCD s’est souvent sentie isolée. Aujourd’hui, elle ne peut que se féliciter de la démarche engagée par le Syndicat des femmes chirurgiens-dentistes (SFCD), qui vient d’interpeller le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) en affirmant que « l’argent ne peut seul gouverner notre santé ». C’est dire, sous une autre forme, ce que l’UJCD-Union dentaire proclame avec force depuis des années. C’est vouloir donner la priorité aux valeurs humanistes face aux logiques financières qui semblent, seules, animer désormais les régimes d’assurance maladie, régimes obligatoires compris.

Le document transmis au CCNE en vue de sa saisine met l’accent sur les dérives de notre système de santé, qui tendent à en faire un dispositif hybride au sein duquel les considérations financières et commerciales pourraient devenir, à terme, dominantes au détriment de la nature médicale de la mission des praticiens. Pour avoir dénoncé depuis longtemps – et trop souvent seule – de telles pratiques, notre syndicat partage pleinement les craintes exprimées par le SFCD. 

La question que pose le SFCD au Comité national d’éthique « Est-il éthique de financiariser la santé ? » sonne comme un écho lointain à ce qu’affirmait déjà l’UJCD voilà une quinzaine d’années. En dénonçant alors le fait que « l’économique menace l’éthique », notre syndicat appelait à une mobilisation de la profession afin de promouvoir des valeurs humanistes, celles qui constituent le fondement de notre politique et de notre action syndicale.

Restaurer l’éthique comme valeur centrale de notre exercice, voilà une déclaration qui devrait être partagée par tous au sein de la profession. Mais pour donner vie à cette volonté, il faut aller plus loin et s’impliquer dans la mise en œuvre d’un véritable programme qui permette de garantir durablement les valeurs morales que nous partageons. Le seul dogme de l’UJCD, c’est l’éthique, la liberté de tous – praticiens et patients – et le respect confraternel. Le seul langage de l’UJCD est celui de la vérité. Contre la financiarisation de la santé. Pour que solidarité et égalité demeurent des notions centrales de notre système de soins.

Philippe Denoyelle, Président de l'UJCD-Union Dentaire

éditorial

Articles similaires

Nous contacter

* champs obligatoires à remplir

Union Dentaire
14 rue etex, 75018 paris.
Tél : 0144855121

Nos partenaires