PGE : comment le rembourser ?

A l’annonce du confinement du mois de mars 2020, dans le but de soutenir les entreprises et les professionnels, l’ensemble des réseaux bancaires professionnels, en collaboration avec le groupe public Bpifrance (Bpifrance.fr), ont déployé un dispositif inédit permettant à l’État de garantir pour 300 milliards d’euros de prêts.

Limité à 3 mois de chiffre d’affaire ou deux années de masse salariale pour les entreprises nouvelles ou innovante, ce prêt pourra être amorti sur une à cinq années supplémentaires. La demande peut se faire à présent jusqu’au 30 juin 2021.

Les banques s’engagent (sans garantie du demandeur, sans frais de dossier et sans marge) à examiner toutes les demandes et à leur donner une réponse rapide.

Le nouveau confinement a rebattu les cartes en matière de délai. Dorénavant un report d’un an supplémentaire est accordé (après étude du dossier). La durée maximale du prêt passerait dans ce cas à 1+1+4 années au lieu de 1+4.

Néanmoins, prêt à taux zéro ne signifie pas sans intérêt. En effet la première année sans remboursement (voire la deuxième maintenant) est sans intérêt de la banque et sans frais de dossiers mais la garantie de la Bpi est de 0,25% la première année.

Un remboursement total ou partiel au bout de la première se verra appliqué un taux d’intérêt de 0,25% qui correspond à la garantie de l’état, la banque s’étant engagée à ne pas appliquer de taux d’intérêt. année.

Exemple : si vous contractez un PGE en décembre 2020, vous commencerez à rembourser en décembre 2021. Et si vous remboursez la totalité du prêt à cette date, vous aurez un taux d’intérêt de 0,25% pour cette première année sans mensualités.

En résumé :

  • au bout d’un an, le taux est de 0,25%
  • entre 2 et 3 ans, le taux est 0,5% de la Bpi + le taux bancaire de référence
  • entre 4 et 6 ans, vous aurez 1% de la Bpi + taux bancaire de référence

Sans oublier l’assurance de prêt. La limite du taux est fixée de 1 à 1,5% pour 2022/2023, 2 à 2,5% 2024/2026

Notre activité fait partie des professions solvables (les banques ont peu de risques avec les professions libérales). Dès lors, la demande d’un prêt à moyen terme classique (basé sur l’EURIBOR 3 mois) de votre banque habituelle, s’avèrera plus intéressant pour rembourser votre PGE. Le crédit à moyen terme est la mise à disposition de fonds, auprès de particuliers ou d’entreprises, pour une durée s’étalant de deux à sept ans. C’est-à-dire que les remboursements commenceront le mois suivant l’octroi du crédit, et ne cesseront qu’au bout de sept ans. A différencier d’un crédit à la consommation plafonné à 75000 euros et à des taux prohibitifs.

Alors pour faire des économies, n’attendez plus et renseignez-vous le plus tôt possible auprès de votre organisme bancaire professionnel. Une bonne négociation est possible avec votre interlocuteur pour rembourser votre PGE au meilleur coût !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.