Actualités

Rien ne pourra se faire sans l'UNOCAM !

26 - 10 - 2016

Les représentants de l’Union Dentaire rencontrent ce jeudi 27 octobre le nouveau président de l’UNOCAM, Maurice Ronat. Celui-ci vient de donner au Fil social une interview dans laquelle il évoque l’importance que revêt à ses yeux la négociation qui se déroule actuellement au titre de la convention dentaire, et précise sa conception des réseaux « de soins » mis en œuvre par les complémentaires.   L’Union Dentaire accueille favorablement les propos du président de l’UNOCAM lorsqu’il déclare qu’il faudra « arriver progressivement à rééquilibrer la structure de rémunération des professionnels ». C’est précisément à la recherche d’un autre équilibre, fondé sur une nouvelle approche, que notre syndicat consacre tous ses efforts dans le cadre des négociations conventionnelles. En revanche, nous devons rappeler que la finalité actuelle des réseaux dits de soins ne repose pas sur une « approche qualitative », comme le dit Maurice Ronat, mais sur une logique uniquement financière, qui vise à faire baisser les honoraires des actes prothétiques. On mesure le chemin qui resterait à parcourir pour que nos consœurs et nos confrères puissent considérer ces réseaux comme des « tiers de confiance » jouant « non pas contre eux, mais bien avec eux » !  Le désengagement des régimes obligatoires a eu pour conséquence de transférer progressivement aux régimes complémentaires la majeure partie du financement des soins dentaires, sans effet sur le reste à charge des patients, qui demeure excessivement élevé. C’est avant tout aux pouvoirs publics, aux gouvernements qui se sont succédé depuis plusieurs décennies sans rien entreprendre, qu’incombe la responsabilité de cette situation. Aujourd’hui, tous les acteurs de santé s’accordent sur la nécessité d’une réforme, fondée en priorité sur la prévention, les soins précoces et sur la prise en compte de la parodontie et de nouveaux actes. C’est dans cette perspective que l’Union Dentaire attend des régimes complémentaires non seulement une adhésion aux principes d’une telle réforme, mais encore une participation active à sa mise en œuvre.   L’UNOCAM met l’accent sur le financement supplémentaire que leur impose la signature récente de la convention médicale. Nous lui en donnons acte. Pour autant, il ne faut pas oublier que la situation particulière du secteur dentaire appelle des réponses financières spécifiques. Un accord ne peut intervenir dans le cadre des négociations conventionnelles que s’il repose sur un réinvestissement important de toutes les parties et s’il conduit à un nouvel équilibre des financements tout en définissant clairement le champ concurrentiel des complémentaires.   Nous souhaitons qu’un dialogue constructif puisse se dérouler sur ces bases en vue d’une véritable rénovation de la convention dentaire dans laquelle les régimes complémentaires pourront intervenir en tant que véritables partenaires conventionnels. C’est le sens de l’engagement de l’Union Dentaire.

Nous contacter

* champs obligatoires à remplir

Union Dentaire
14 rue etex, 75018 paris.
Tél : 0144855121

Nos partenaires