Actualités

Négociations conventionnelles : Comment l'UD aborde la séance d'aujourd'hui

13 - 10 - 2017

Chaque vendredi 13 semble présenter une force d’attraction particulière pour ceux de nos concitoyens qui tentent ce jour-là de forcer la chance à leur sourire. Pour l’Union Dentaire, le vendredi 13 octobre 2017 sera une journée de négociation : nous ne compterons pas sur la chance mais sur la préparation, le sérieux et la détermination de nos négociateurs. Une journée où, une fois encore, nous mesurerons la responsabilité qui est la nôtre, comme représentants de la profession tout entière face aux régimes d’assurance maladie.   Après le lancement de la négociation, le mois dernier, cette séance doit aborder le fond des sujets : revalorisations et nouveaux actes, contreparties, disparition du règlement arbitral au profit d’une nouvelle convention fondée sur la priorité donnée à la prévention et aux soins conservateurs. Pour sa part, l’UD entend que soit clairement débattue la question du panier d’actes essentiels : orientations, périmètre, valorisations, évolutivité et conditions de prise en charge.   Si la Ministre de la Santé a parlé d’un panier d’actes indispensables, ce sera à elle d’en définir clairement les limites.   Nous le constatons chaque jour davantage dans nos cabinets : même s’il est encore loin de ce que nous souhaiterions en termes de santé publique, l’état moyen de santé bucco-dentaire de nos concitoyens s’est largement amélioré ( enquêtes UFSBD*) au cours des dernières années, principalement en faveur des jeunes générations . Dès lors, la baisse de l’activité prothétique, compensée jusqu’alors par l’augmentation de l'espérance de vie de nos patients, va devenir une réalité qui s’imposera à moyen terme.   Ainsi, l’avenir de notre exercice libéral ne peut s’envisager que par le développement de la prévention et des actes de soins, avec à la clef une inversion de la répartition soins / prothèses. Avec cette nouvelle logique, et à condition que la nouvelle convention soit effectivement équilibrée et évolutive – l’UD y veille particulièrement –, le dispositif conventionnel continuera d’assurer la solvabilisation de notre exercice et en permettra le renouvellement par le renforcement de notre rôle médical.   Les cadres de l’Union Dentaire ont longuement planché sur ces problématiques lors de leur séminaire annuel, qui s’est déroulé la semaine dernière. Leur travail a permis de préciser et d’affiner les propositions que porteront, le 13 octobre, les négociateurs de notre syndicat.
éditorial

Articles similaires

Nous contacter

* champs obligatoires à remplir

Union Dentaire
14 rue etex, 75018 paris.
Tél : 0144855121

Nos partenaires