L’union de nos forces, la force de l’Union

Changer le nom de notre syndicat n’est pas un acte anodin ou de circonstance. Aujourd’hui plus qu’hier l’Union DENTAIRE est pour nous une évidence.

Notre profession est celle d’individus, en exercice seul ou en association mais toujours en colloque singulier avec un patient. Cette relation, nous y sommes attachés et c’est en partie pour cela que nous avons choisi ce métier. C’est ce qui nous plait, ce qui fait nos journées, ce qui fait la beauté mais aussi la difficulté de notre pratique, nos joies, notre fierté.

Et pourtant, monte dans la profession une colère, une tension, de plus en plus palpable, la faute aux politiques menées, ou pas menées d’ailleurs, au dentiste bashing incessant, aux règlementations, de plus en plus oppressantes pour certaines, aux médias qui ne nous voient que par le petit bout du portefeuille en oubliant l’abnégation dont nous faisons preuve pour nos patients quel que soit leur milieu social, leur âge, en améliorant notre pratique.

Chacun, dans nos cabinets, nous vivons cela, seul, face à nos patients, face à leur crainte, leur peur, leurs difficultés, faisant de notre mieux pour pallier les inconséquences d’une politique de santé publique dentaire abandonnée.

Cet isolement nous pèse et certains se sentent démunis, mais la plupart des praticiens oublie une chose : cette force individuelle, en chacun d’entre nous, nous pouvons, nous devons même la mettre en commun et potentialiser cette énergie, ensemble : l’union de nos forces.

Seule cette synergie pourra faire avancer notre profession. C’est votre force qui fera la nôtre, à nous tous.

L’UJCD, à l’origine, était une association de praticiens qui réfléchissaient à l’avenir de la profession, une sorte de think tank du dentaire. En 1995, elle est devenue syndicat mais a gardé toujours cet ADN de réflexion, de prospective. Ce sont nos gènes, l’essence même de l’UJCD, et de l’Union Dentaire aujourd’hui.

L’Union Dentaire continue sur la voie tracée, avec les mêmes valeurs, les mêmes exigences et avec une volonté et une énergie renouvelées, celles de favoriser le regroupement de la profession, de lutter pour son unité dans l’action, de faire reconnaître la médecine dentaire et réformer enfin notre cadre conventionnel, un pari qui ne pourra réussir que dans l’union de toutes les forces vives de la profession, celles de ses syndicats bien sûr mais la vôtre aussi. Les conditions de représentation de notre profession ont changé, nous sentons que l’impensable hier est à portée de main.

L’union pour agir plutôt que réagir.

Pour devancer plus que subir.

Pour anticiper la médecine dentaire de demain.

S’opposer quand il le faut, comme l’UJCD l’a fait contre le Clesi, contre la cour des comptes, contre les réseaux prothétiques, contre les dérives des financiers de tous ordres, avec ce credo porté par toutes les professions de santé maintenant, « la santé n’est pas une marchandise ».

Mais pour nous, la force que vous mettez en nous, la force de l’Union Dentaire n’est pas le conservatisme et le statu quo, ou l’opposition systématique et stérile. Notre force c’est d’imaginer l’art dentaire de demain et de le mettre en application. Notre utopie c’est de parcourir le champ des possibles. Nous avons été les premiers à parler de l’importance des soins de prévention et obtenir la reconnaissance des sealant en 2001, à nous battre pour le statut de nos assistantes, pour le profit de notre exercice…

Imaginer demain et nous battre pour cela, avec vous, pour obtenir ensemble ce qui profitera à chacun d’entre vous. L’Union Dentaire ce n’est pas les cabinets des grands centres contre ceux des villages, les spécialistes contre les généralistes, les anciens contre les jeunes. C’est l’Union de nos diversités. C’est cette union qui changera le dentaire demain pour nous tous et pour les futures générations.

C’est cela l’Union Dentaire d’aujourd’hui et de demain.

Tous ensemble créons notre futur !

L’union de nos forces sera la force de l’Union Dentaire.