La présence de l’UNECD lors des négociations : l’UD dit OUI !

Vous trouverez ci-après la lettre envoyée Jeudi 22 Février à la Ministre de la Santé demandant officiellement d’autoriser la participation des organisations représentatives des étudiants en chirugie Dentaire, UNECD et SNIO, en tant qu’observateurs des négociations conventionnelles, comme le décret du 17/02 l’autorise pour les étudiants en médecine.

 


 

Madame la Ministre,

 

     Notre syndicat, l’Union Dentaire, représentatif de la profession des chirurgiens-dentistes a pris connaissance avec attention de la parution au journal officiel du 17 Février 2018, du décret permettant la participation des organisations d’étudiants ou de jeunes praticiens aux séances des négociations conventionnelles de nos confrères médecins.

 

     Toutefois, ce texte parle de profession médicale, pour autant ce décret ne vise pas les chirurgiens-dentistes bien que notre profession soit une profession médicale. En toute logique ce texte aurait donc dû élargir le champ de la présence des organisations étudiantes dentaires aux négociations en cours avec les régimes d’assurance maladies.

 

      Notre demande est d’autant plus justifiée que le gouvernement a souhaité que notre future convention intègre des dispositions qui engendreront des modifications profondes de nos conditions d’exercice en initiant une réforme. Nos futurs consœurs et confrères seront directement impactés dès leur entrée dans notre profession. Il nous semble donc légitime et souhaitable que leurs organisations représentatives assistent comme observateurs aux débats qui concernent l’avenir de la chirurgie-dentaire.

 

La prochaine séance plénière de négociation étant le 16 Mars, nous souhaitons que vous donniez suite à notre demande et que vous saisissiez vos services afin que l’élargissement de ce décret fasse l’objet d’une publication rapide au journal officiel.

 

      En vous remerciant par avance, je vous prie de croire madame la ministre en l’assurance de ma haute considération.

 

 


 

Vous pouvez trouver cette lettre en PDF, ici.