Santé au travail: encore une réforme…

 

Il est fort probable que vous fassiez l’objet de « visites » dans vos cabinets effectuées par la médecine du travail.

Ces  contrôles qui s’intensifient ces derniers mois font partie des « actions de santé au travail » réalisées par les SSTI ( Service Santé Travail Interentreprises) auxquels, par obligation légale, nous devons adhérer pour permettre le suivi individuel pour chacun de nos salariés.

Sans entrer dans le débat de l’efficience actuelle du système (sur lequel il y aurait sans doute beaucoup à dire), les SSTI ont aussi des missions d’accompagnement ( appui pour la réalisation des DUERP notamment ), et de sensibilisations aux risques professionnels auprès des employeurs qui peuvent se réaliser sur le lieu de travail .

 

Le gouvernement vient de décider d’effectuer une réforme de la santé au travail, avec in-fine, non seulement une récupération par l’Urssaf de nos cotisations ( avec certainement quelques ponctions dont ils ont le secret) , mais surtout, certains changements de prérogatives notamment dans la gouvernance, qui est gérée jusqu’à maintenant de façon paritaire entre les employeurs et le Collège Salarié: cette main-mise n’annonce vraisemblablement rien de bon pour nos cabinets …

Il y a donc tout intérêt que le fonctionnement actuel , même perfectible, de ces SSTI se passe le mieux possible et de ne donc pas forcément considérer ces visites comme une contrainte (même si cela est un peu chronophage) car cela pourrait devenir plus complexe si le paritarisme perdait la main; faites contre mauvaise fortune, bon cœur, et accueillez malgré tout ces visiteurs avec le sourire et tout se passera très bien.

 

Pour vous aider , l’Union Dentaire vous propose ci-après la liste des documents nécessaires à présenter :

– DUERP ( Document Unique Évaluation Risques Professionnels) à jour ( normalement mise à jour refaite tous les ans)

– Si l’entretien annuel d’évaluation est réalisé : fournir le compte-rendu.

– Fiche de poste

– Tout ce qui concerne la radioprotection ( dosimètres, contrat avec organisme)

– Listing des Équipements de protection individuels (EPI) mis à disposition : gants, masques, lunettes…

– Registre des notices des produits et matériaux utilisés par les salariés 

– Contrôle de l’ergonomie des postes de travail.

 

 

Par Arnaud Desclos de La Fonchais, Trésorier Adjoint National de l’Union Dentaire