Attention : médicaments à écarter !

Pour la huitième année consécutive, Prescrire publie un bilan “des médicaments à écarter pour mieux soigner“. Ce bilan recense des cas de médicaments plus dangereux qu’utiles, à écarter des soins. L’objectif est d’aider à choisir des soins de qualité, pour d’abord ne pas nuire aux patients et pour éviter des dégâts.

Fin 2019, sur la base des médicaments analysés par Prescrire entre 2010 et 2019 et autorisés en France ou dans l’Union européenne, ont été recensés 105 médicaments plus dangereux qu’utiles dans toutes les indications figurant dans l’AMM, dont 92 sont commercialisés en France.

La revue Prescrire liste ces médicaments par domaine thérapeutique, puis, dans chaque domaine, par ordre alphabétique de dénomination commune internationale (DCI).

 

Évidemment, nous, Chirurgiens-Dentistes, sommes de faibles prescripteurs mais ne serait ce que dans les chapitres anti-inflammatoires non stéroïdiens ou les médicaments utilisés dans le sevrage tabagique, les médicaments cités doivent attirer notre attention.

 

Sans oublier, qu’au travers du questionnaire médical ou des questions que peuvent nous poser nos patients, la connaissance de la balance bénéfices-risques de médicaments, bénéficiant d’une AMM, et commercialisés depuis de nombreuses années est primordiale.

Nous exerçons un métier médical et connaitre ces recommandations permet ainsi d’être au service de nos patients.

 

Télécharger (PDF, 1.05MB)

 

Par Marcel Perroux, 1er Vice-Président National de l’Union Dentaire