PLAINTES ABUSIVES: DU NOUVEAU

Le nombre de plaintes de patients envers leur praticien ne cesse d’augmenter, en particulier en ces temps de crise, et un nombre non négligeable de ces plaintes sont abusives.

C’est ce que l’on pourrait appeler (rien à voir avec la tectonique des plaques) la “dérive américaine”; ce faisant elles encombrent les tribunaux, et prêtent bien entendu un tort difficilement réparable à l’incriminté.

Jusqu’alors ces plaintes abusives étaient peu sanctionnées; selon le bulletin de Mai 2012 du Collège Odontologie et Droit les choses sont en en train de changer et le praticien peut lui-même porter plainte pour procédure abusive.

Mise à jour le Lundi, 02 Juillet 2012 11:36