Paracétamol = Danger ?

 

Le paracétamol est l’un des médicaments les plus utilisés au monde. 

Mal de crâne, petits bobos, maux de dents, qui ne se jette pas sur son Doliprane, Dafalgan ou autre Efferalgan pour soulager cette petite douleur chronique?

Utilisé à bon escient, le paracétamol est un médicament sûr et efficace. Cependant en cas de surdosage, celui-ci peut entraîner des lésions graves du foie irréversibles dans certains cas. 

Le paracétamol peut être dangereux pour le corps humain, du moins s’il est consommé de façon excessive, alerte l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

 

C’est pourquoi cette organisation a décidé d’apposer une mention sur les boîtes de ce médicament :

 

Les laboratoires concernés ont 9 mois pour ce mettre aux normes.

Le surdosage de paracétamol est la première cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse.

Selon le professeur Cyrille Ferray, gastro-entérologue et hépatologue à l’hôpital Paul-Brousse à Villejuif, les risques sur le foie liés à une surconsommation du paracétamol sont très souvent méconnus des populations, et pourtant certaines personnes sont particulièrement exposées. C’est le cas notamment des personnes alcooliques ou souffrant de dénutrition.

N’oublions pas le mouvement d’indignation à l’annonce du décès de Naomi Musenga, une Strasbourgeoise de 22 dont l’appel de détresse avait été négligé par une régulatrice du Samu.  La lumière a été faite sur les circonstances de la mort de la jeune femme. Le décès serait la conséquence d’«une intoxication au paracétamol absorbé par automédication sur plusieurs jours».

La destruction évolutive des cellules du foie a emporté une défaillance de l’ensemble de ses organes conduisant rapidement à son décès.

 

En cas d’excès de paracétamol, les capacités épuratrices du foie sont épuisées et une hépatite fulminante potentiellement mortelle peut survenir.

 

Il nous revient en tant que soignant de bien prévenir nos patients des risques encourus en cas de surdosage.

https://www.ansm.sante.fr

 

Par Sophie Brassart, Vice-Présidente de l’Union Dentaire