Recyclons nos MNU !

L’association CYCLAMED, agréée par les pouvoirs publics, a pour mission de collecter et valoriser les Médicaments Non Utilisés (M.N.U), et pour objectif de sécuriser leur élimination, afin de préserver l’environnement et la santé publique.

En 2018, 80 % de Français déclarent rapporter leurs MNU chez le pharmacien, ce qui représente 185 gr par habitant et par an collectés.

 

Pourquoi recycler nos médicaments ?

 

– risque de confusion médicamenteuse pour les seniors

– danger pour les jeunes enfants.

– intérêt environnemental : jetés dans la poubelle, dans l’évier ou dans les toilettes, les médicaments et leurs principes actifs peuvent polluer les sols et les rivières.

 

Quels produits rapporter ?

 

Uniquement les MNU à usage humain, périmés ou non, entamés ou non. 

Aucuns produits de parapharmacie, compléments alimentaires, protections solaires, produits vétérinaires ou ceux destinés à l’hygiène. 

  • Les pharmacies acceptent :

les aérosols (spray, inhalateurs…)

les comprimés (gélules, poudres…)

les solutions non buvables (collyre…)

les pommades (gels, crèmes…)

les solutions buvables (sirops…)

les ampoules

les suppositoires

les patchs.

  • Les pharmacies n’acceptent pas :

– les produits de parapharmacie, à jeter avec les déchets ménagers

– les aiguilles et seringues = DASRI

– les produits vétérinaires (à rapporter chez un vétérinaire)

 

CYCLAMED met à disposition une application gratuite “Mon armoire à pharmacie” à télécharger sur smartphone.

 

 

Sur son site cyclamed.org se trouve aussi un moteur de recherche répertoriant l’ensemble des médicaments en France. Il suffit d’y entrer le nom du produit pour savoir s’il peut être valorisé

Les emballages en carton et notices en papier doivent être jetés au tri sélectif, à part.

 

Que deviennent les médicaments rapportés ?

 

Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas de deuxième vie pour les médicaments rapportés : ni reconditionnement, ni utilisation humanitaire des MNU, abandonnée depuis plusieurs années afin de limiter les risques de traçabilité.

CYCLAMED transforme les médicaments non utilisés en énergie. Au niveau national, cette valorisation énergétique permet d’éclairer et de chauffer l’équivalent de 7.000 à 8.000 logements tout au long de l’année.

 

Pensons recyclage et ramenons nos MNU chez le pharmacien !