Le congé paternité va doubler en France et passer à 28 jours

Depuis plusieurs années, l’Union Dentaire se bat pour obtenir des congés maternité et paternité plus justes et plus adaptés à notre exercice libéral.

L’UD avait adressé ses propositions à Marie-Pierre RIXAIN, auteur du rapport « harmonisation du congé maternité » et avait notamment demandé l’allongement et le fractionnement à la demande du congé paternité.

L’UD salue donc cette avancée mais elle rappelle que les montants des indemnités journalières des congés maternité et paternité restent très insuffisants* pour faire face aux charges fixes des cabinets dentaires libéraux pendant cette période.

Certes, cette mesure qui figure dans le prochain projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), et qui va entrer en vigueur en juillet 2021, va permettre aux pères de prendre davantage leur place auprès de leurs jeunes enfants. Elle va apporter plus de sérénité durant cette période de la naissance – petite enfance et améliorer l’égalité professionnelle hommes-femmes.

Les sept jours obligatoires pour les pères, comme sur le modèle en vigueur du congé maternité vont dans le sens de la justice sociale. Ils seront pris par tous, indépendamment de la nature du contrat de travail du deuxième parent.

Pour l’UD, il faudrait encore au moins doubler ce congé de paternité, soit le porter à 56 jours et l’indemniser davantage. Tout comme l’Espagne qui s’est dotée d’un congé paternité de huit semaines, rémunéré à 100% permettant aux pères de s’impliquer dans les soins du nouveau-né à égalité avec les mères. Une loi qui participe à l’émancipation des femmes, bénéficie à l’ensemble de la société !

Par ailleurs, la France devra se mettre en conformité avant juillet 2022, avec la directive européenne « Equilibre entre vie professionnelle et vie privée des parents et aidants » qui impose au moins six semaines de congé parental** bien indemnisé en plus des congés maternité et paternité.

En dentaire, d’après une récente enquête de l’UNECD, les étudiants ont en majorité le projet de travailler en exercice libéral, après quelques années d’obtention de leur diplôme et avoir « tester » différents cabinets et exercices.

Soutenons les jeunes générations, nos consœurs et confrères de demain, dans leur démarche.

Les améliorations des congés maternité, paternité et parental les aideront dans leur projet de vie.

 

par Muriel WAGNER, chirurgien-dentiste à Paris (75), Vice-présidente de l’Union Dentaire

 

 

*En 2020, pour les libérales, le montant des indemnités journalières pendant le congé maternité s’élève à 56,36€ par jour. Une allocation forfaitaire de repos maternel de 3428€ est versée en plus à condition de cesser toute activité pendant 8 semaines au moins.

Le montant des indemnités journalières des libéraux pendant le congé paternité est identique.

**La France est sur ce sujet mal classé avec un congé parental mal indemnisé (équivalent du tiers du SMIC) délaissé par les pères.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.