Elections européennes : UNPS / UNAPL se manifestent !

Ce dimanche auront lieu les élections européennes et ,comme lors de chaque élection, les différents acteurs nous représentant publient leur manifeste pour mettre en lumière leurs principales revendications.

 

Tout d’abord l’UNAPL, Union Nationale des Professions Libérales, dont l’Union Dentaire est membre fondateur. L’ensemble des organisations membres de l’UNAPL représente près de deux millions de personnes, dont environ 850 000 professionnels libéraux. Les revendications sont donc générales car elles doivent rester en accord avec la diversité des professions que l’UNAPL représente :

  1. Exploiter le potentiel des professions libérales dans toute l’Europe
  2. Promouvoir des conditions équitables de concurrence basées sur la qualité des prestations
  3. Renforcer la cohésion européenne en s’appuyant sur les professions libérales
  4. Promouvoir une gestion appropriée en matière de protection des données
  5. Accompagner la révolution numérique en s’appuyant sur les valeurs libérales et humanistes

 

Pour plus d’exhaustivité, vous pouvez lire le manifeste commun UNAPL/BFB à l’adresse des candidats aux élections européennes :

 

Télécharger (PDF, 457KB)

 

 

Continuons par l’UNPS, Union Nationale des Professionnels de Santé, la maison de toutes les professions de santé, elle regroupe environ 400 000 professionnels. C’est l’instance qui va nous représenter collectivement dans la discussion avec l’Assurance maladie. L’UNPS a en effet la mission de négocier avec l’assurance maladie l’accord-cadre interprofessionnel, socle commun de toutes les conventions médicales.

Ses revendications sont plus précises, plus en accord avec notre spécificité médicale.

L’UNPS a émis un document dans lequel elle les liste :

  1. Les soins de santé ne sont pas des biens de consommations 
  2. Maintien de la DG SANCO pour tenir compte de notre spécificité
  3. La suppression de l’accès partiel
  4. La prise en compte du risque d’ubérisation de la santé avec le développement des plateformes de télémédecine
  5. L’interopérabilité des outils relatifs aux données de santé
  6. Rappel de l’opposition à l’établissement de normes européennes pour les soins
  7. Maintien des restrictions à la détention des capitaux dans les structure de santé

 

Vous pouvez lire ci-après le document dans son intégralité :

 

Télécharger (PDF, 236KB)

 

L’Union Dentaire continue et continuera d’être présent dans ces structures afin de faire remonter notre spécificité professionnelle au sein de leur revendications.

 

Bon vote !