Solidarité interprofessionnelle : l’Ordre fait désordre !

Le 30 avril, les ordres des principales professions de santé françaises (médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, kinés, pédicures-podologues et infirmiers) ont émis un communiqué pour s’indigner des scandales qui se sont succédés concernant la gestion des masques et notamment, dernier scandale en date, la vente dans les supermarchés de masques alors que les professions de santé en manquent cruellement.

L’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes et son président, Serge Fournier, ont fini par se désolidariser le 1er mai de cette initiative interprofessionnelle qui portait à soutenir les professions de santé, chirurgiens-dentistes inclus. Suite à cette publication, le communiqué de l’ordre pour se désolidariser a été retiré et remplacé par une justification expliquant que l’Etat avait promis des dotations de masques.

L’Union Dentaire regrette la position incompréhensible du Conseil National de l’Ordre des chirurgiens-dentistes.

L’union fait la force. Elle permet de porter plus fort les revendications de nos professions au plus haut niveau des autorités et d’être mieux entendu. Comment se plaindre d’être constamment oubliés quand on veut faire cavalier seul ?

L’Union Dentaire, en son nom et en tant que représentante de la profession de chirurgien-dentiste, s’associe aux autres professions de santé pour dénoncer les profits de certains, les annonces électoralistes des autres, cette guerre des masques dont les premiers perdants sont ceux qui, tous les jours, œuvrent pour la santé de leurs patients et souhaitent conserver la leur et celle de leurs proches.

Communiqué de désolidarisation de l’Ordre au Communiqué commun qu’il avait initialement signé : http://www.ordre-chirurgiens-dentistes.fr/index.php?id=161&tx_ttnews%5Btt_news%5D=1000&cHash=251f19748600e1b15582bed8ccc0ce3b

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.