Décevant, lassant, exaspérant !

 

Statu quo pour le congé maternité des femmes chirurgiens-dentistes libérales

 

L’avantage supplémentaire maternité (ASM) des femmes médecins est entré en vigueur le 29 octobre 2017.

Annoncé par Marisol Touraine en 2016, il était en effet inscrit dans le PLFSS pour 2017 :

L’article 72 a habilité les partenaires conventionnels à négocier les modalités d’application de versement d’une aide financière complémentaire aux médecins interrompant leur activité pour cause de maternité ou paternité.

 

Les autres professionnels de Santé dont les chirurgiens-dentistes – alors que le congé de maternité unique promis dès l’été par Marlène Schiappa en est toujours au stade d’annonce – sont encore une fois oubliés !

 

L’Union Dentaire ne s’en tiendra pas là ! Elle compte bien porter à nouveau la demande d’ASM lors des prochaines séances de négociations conventionnelles.

En 2016, les professionnels de santé non médecins avaient dénoncé le caractère « discriminatoire » d’une telle protection sociale accordée à certaines femmes médecins seulement (CP du 15 février 2016 commun à 13 syndicats dont UD et CNSD).

 

Cet avantage doit être étendu à l’ensemble des professionnelles de santé libérales.

 

L’UNPS dont l’UD est membre, vient de proposer un amendement au PLFSS pour 2018, visant à étendre la disposition de l’article 72 à l’ensemble des conventions nationales des professions de santé.

Il est plus qu’urgent de lever un frein à l’installation de nos jeunes consœurs en exercice libéral, à la fois par disposition législative et dans le cadre conventionnel !

 

L’UD y veillera et s’y emploiera.