Mais à quoi joue le COMIDENT ?

Nous avons eu entre les mains une plaquette présentant les axes politiques du nouveau bureau du COMIDENT : le « COMité des Industriels de l’art DENTaire », qui représente les industriels fabricants et distributeurs de tous les matériels et matériaux dentaires auprès des chirurgiens dentistes et des prothésistes.

Un petit billet d’humeur s’impose :

A quoi joue le COMIDENT ?

L’UJCD-Union Dentaire souhaite faire une mise au point solennelle sur la place de chacun des acteurs de la filière dentaire.

On peut lire dans cette plaquette des prises de positions qui nous irritent profondément et provoquent notre indignation ! Que le comident s’érige en acteur « au cœur de la santé bucco-dentaire » est un non sens. Il en est de même de la définition « de solutions adaptées à leurs besoins pour atteindre l’objectif commun de santé publique ».

A quoi joue le COMIDENT ?

L’acteur légitime, le seul prescripteur, c’est le praticien et lui seul. C’est au chirurgien-dentiste que le patient confie sa santé, et ce sont nos syndicats représentatifs et l’Ordre qui ont la mission exclusive de dialoguer avec les pouvoirs publics et les acteurs sociaux pour définir la manière dont doit être orientée la politique de santé.

Notre profession est régie par le code de la santé publique et le code de la sécurité sociale. Est ce le cas de nos fournisseurs ? Evidemment et heureusement non ! Ils sont assujettis au code du commerce ! Nos syndicats n’auront de cesse de répéter que la santé bucco dentaire n’est pas un commerce. Cela exclu donc l’industrie de tout rapport avec les partenaires sociaux ! 

A quoi joue le COMIDENT ?

Quel praticien pourrait accepter que son syndicat représentatif perde son âme, qu’il fasse fi de sa vocation en acceptant d’abandonner aux industriels une partie de sa mission d’interlocuteur légitime pour négocier des conventions avec les organismes d’assurances maladie ?

A quoi joue le COMIDENT ?

Notre ordre est le garant de l’éthique et de la déontologie. C’est la mission que l’État lui confie. Nous avons donc le devoir moral de nous insurger quand le COMIDENT ose prétendre devenir le leader du secteur dentaire sur le plan de l’éthique !

Que le COMIDENT dialogue avec les représentants de la profession, cela est naturel. C’est au travers de ces échanges loyaux que les représentants des chirurgiens dentistes ont vocation à maîtriser notre environnement. Que des règles éthiques puissent être définis dans nos rapports clients-fournisseurs, conformément au code du commerce, cela est aussi naturel.

Mais le mélange des genres est un exercice dangereux.

A quoi joue le COMIDENT ?

Que chacun au sein de la filière restent à sa place. Nous n’avons pas l’impudence d’expliquer aux industriels la manière de gouverner leurs entreprises. L’UJCD-Union Dentaire exige en retour qu’ils respectent leurs clients, à savoir nous, chirurgiens-dentistes, et les institutions qui les représentent, ordre et syndicats représentatifs.

En aucun cas, le COMIDENT ne doit devenir “le centre du monde” dentaire !