Confinés, Dentistes et responsables !

Déjà trois semaines que nos cabinets sont fermés, trois semaines que nous avons laissé nos patients et leurs plans de traitement en pause et que seul le système de garde mis en place par le Conseil National de l’Ordre permet de  prendre en charge, au compte-gouttes, certains en cas d’urgence. Obligatoire !

Trois semaines aussi que certains cabinets restent ouverts en ne suivant pas les recommandations de nos instances et, au péril de leur vie et de celles de leurs patients, préfèrent privilégier leur santé financière plutôt que celle du pays. Inacceptable !

Trois semaines où nous avons été obligés de gérer dans l’urgence une fermeture d’entreprise libérale de santé en mettant notre activité de cabinet dentaire en pause. Mise en chômage partiel de l’ensemble de nos équipes, gestion de  leurs inquiétudes, planification et organisation du télétravail pour certaines, repos forcé pour d’autres, nous nous sommes toutes et tous transformés en gestionnaire de Ressources Humaines afin de remplir notre rôle entrepreneurial. Responsable !

Trois semaines aussi qu’en tant que responsables syndicaux, ordinaux ou de diverses associations ou unions professionnelles, nous nous activons : mise en place de la permanence des soins, communications multiples afin de répondre aux questionnements, recherches de solutions pour accompagner nos consœurs et confrères lors de cette période si particulière, et bien sûr réunions tous azimuts avec les différents responsables du monde politique et de la Santé. Dévouement !

Trois semaines où l’effort est collectif, où les actions de tous devraient être encouragées et non critiquées, où l’ego de chacune et chacun n’a pas sa place.
Pour nos consœurs, nos confères, notre profession, nous proposons, négocions, seuls ou accompagnés mais toujours pour l’intérêt (et le bien-être) de la profession. Il n’y a plus de JE mais il y a un NOUS, celui de notre patronyme, celui d’une UNION DENTAIRE. Indispensable !

Trois semaines où nous avons exposé toutes  les solutions d’accompagnement afin d’aider nos consœurs et confrères qui ont des problèmes de trésorerie mais trois semaines où nous attendons aussi que les pouvoirs publics, les assurances, le Conseil d’Administration de la CARCDSF, nous présentent leurs solutions de dédommagement et que nous trouvions TOUS ENSEMBLE une nouvelle façon d’exercer qui nous permettra d’être prêts afin de reprendre le plus rapidement possible lorsque nous sortirons de notre confinement. Impatience !

Cette période est le moment où nos efforts doivent être encore plus mutualisés  afin d’avancer et montrer à la profession toute entière l’importance et la nécessité des structures syndicales, ordinales et des unions professionnelles dans la gestion de notre activité, que ce soit en période de crise comme actuellement ou lorsque nous reprendrons le chemin de nos cabinets.

ENSEMBLE, nous nous devons de réussir, pour nos consœurs, pour nos confrères, pour nos patients et la santé bucco-dentaire.

Les membres du Conseil National de l’Union Dentaire

Prenez soins de vous !

Chères consoeurs, chers confrères;

Notre pays traverse une crise sanitaire comme il n’en n’a jamais connue.

La maladie COVID-19 présente, à ce jour, un taux de létalité d’environ 2 %. Cette pneumonie est due à un coronavirus (SARS-CoV-2) très contagieux. Certains épidémiologistes évoquent la contamination possible de plus de 50% de la population française en l’absence de confinement et de mesures sanitaires efficaces. Cette situation inédite, risque d’entrainer rapidement un effet de saturation des capacités de prise en charge des cas les plus sévères (plus d’un million) par nos hôpitaux. Le nombre de décès atteindrait alors à plusieurs centaines de milliers d’individus.

Notre profession est en première ligne à plus d’un titre.

– nous recevons de nombreux patients qui se côtoient dans nos salles d’attente

– notre activité génère un nuage de micro gouttelettes contaminantes pour le praticien et l’environnement proche (nos équipes).

– notre position de travail à quelques dizaines de centimètres des cavités buccales est un risque majeur pour les chirurgiens -dentistes.

Aussi, depuis des semaines et de façon plus accrue ces derniers jours et ces toutes dernières heures, l’UD a interpellé et travaillé de concert avec le ministère des Solidarités et de la Santé, l’ONCD et l’ADF. TOUS ENSEMBLE, nous avons élaboré ce qui, à la veille du pic épidémique qui arrive, permet à chaque praticien de connaitre avec précision les mesures sanitaires validées scientifiquement, à mettre en oeuvre dans nos cabinets pour limiter la propagation de l’épidémie et protéger nos consœurs et nos confrères ( Document ADF et FAQ Covid-19) mais aussi déontologiques et légales ( Communiqué CNO) pour assurer notre rôle de personnels de santé responsables.

Il est important de respecter toutes les règles préconisées et de les faire respecter autour de nous pour que dans un premier temps, notre pays  se sorte avec le moins de décès possibles, de cette crise sanitaire.

Cela n’empêche pas votre syndicat, l’UD de déjà travailler sur le coté social de cette crise.

Nous sommes en constante relation avec l’U2P, l’UNAPL, les assureurs et les différentes administrations afin de dédommager dans les jours, les semaines à venir, la perte de nos chiffres d’affaires et l’aménagement (étalement-suppression) de nos taxes, charges et impôts.

Cela prendra quelques jours car il faudra des décrets mais nous nous battrons afin, qu’une fois le danger sanitaire passé, le volet social de nos protections soit activé.

Chères consoeurs, chers confrères; dans ce combat nouveau et brutal, soyons à la hauteur de notre engagement de professionnels de santé; soyons unis; soyons soignants et protecteurs et TOUS ENSEMBLE, UNIS, nous sortirons grandis, notre profession sortira grandie de cette épreuve.

L’union fait la force.

Philippe Denoyelle

L’UD vous souhaite déjà une bonne année 2020

Bonjour  Chers Toutes et Tous,

En cette veille de fin d’année, quoique mouvementée et perturbée par de nombreux mouvements sociaux et diverses intempéries, je souhaite, avec toute mon équipe élue et administrative, vous présenter tous mes vœux pour une année 2020 la plus prospère possible.

 

2019 a vu se mettre en place la nouvelle convention avec, tout d’abord, des revalorisations de nos actes de soins, ne nous pénalisant plus dans notre exercice comme cela était le cas depuis des décennies.

De nouvelles prises en charge et nouveaux actes sont apparus ; ils seront suivis de revalorisations régulières dans le cadre de cette convention, pour la première fois évolutive. (Parage de la plaie pulpaire par coiffage direct,  supplément pour chirurgie pour  patient en ALD sous anticoagulant ; assainissement parodontal non chirurgical pour  patient diabétique  en ALD pour cette affection ; consultation d’urgence…).

 

Cette année aura aussi été celle de la validation du nouveau devis conventionnel qui, contrairement à ce que certains mal intentionnés prédisaient, apportera de réels avantages par rapport au précèdent en supprimant  les colonnes superflues de prix de vente du dispositif médical sur mesure, charges de structure et montant des prestations de soins. Et surtout, grâce aux tractations efficaces de l’UD, en permettant au praticien de rester libre des alternatives possibles proposées au patient, dans le panier RAC0 et d’indiquer s’il réalise celles-ci ou non à son cabinet.

 

C’est encore, avec la mise en place au 1er Janvier 2020 du 100% santé, l’opportunité pour nos patients de faire réaliser des prothèses conjointes qu’ils n’auraient peut être pas envisagées auparavant. Les praticiens, auront toujours la possibilité, en fonction des besoins thérapeutiques, de proposer des actes figurant dans le panier RAC modéré et/ou libre ; le caractère libéral de notre profession est ainsi respecté.

 

Je prends l’engagement qu’à la fin de l’année 2020, au regard des déclarations 2035 des chirurgiens-dentistes, l’immense majorité de la profession trouvera un bénéfice à cette nouvelle convention . Celui-ci ira croissant au fil des ans et de son évolution. Je veillerai aussi à la bonne application des clauses d’indexation obtenues par l’UD lors des CPN.

 

Nul doute possible : l’année qui arrive sera active et permettra, grâce à ces avancées conventionnelles, de pérenniser l’exercice de nos consœurs et confrères.

 

Bonne et heureuse année 2020 à Toutes et Tous !

 

 

Par Philippe Denoyelle, Président National de l’Union Dentaire

Cyber risques

Cher(e) adhérent(e),

Le monde de la santé est de plus en plus dématérialisé et connecté, vous communiquez, échangez et conservez des données confidentielles et médicales de vos patients via vos supports informatiques et cloud.

Vous devez, dès lors, relever de nouveaux défis face à de nouveaux risques qui peuvent mettre en péril votre réputation et celle de votre cabinet dentaire :

• perte d’informations confidentielles et médicales
• piratage informatique
• dangers spécifiques liés au cloud computing

C’est pourquoi, j’ai sélectionné, pour vous, LA solution d’assurance qui vous garantit tant pour les pertes que vous allez subir que les préjudices que cela pourrait causer à des tiers du fait d’atteintes aux systèmes d’information de votre cabinet et/ou aux données personnelles ou confidentielles.

C’est le contrat Cyber négocié par Gras Savoye, auprès de la compagnie d’assurance AIG. Cette solution vous accompagne notamment dans la gestion des incidents avec une équipe de gestion de crise dédiée, disponible 24h/24, grâce à une palette d’experts spécialisés (juridique, technologie, réputation et communication, cyber-extorsion…) pour vous permettre de solutionner au plus vite cet incident et d’assurer ainsi la continuité de vos activités médicales.

Comme toujours, l’équipe dédiée Gras Savoye reste à votre disposition pour vous présenter l’offre en détail et répondre à toutes vos questions via l’adressse union.dentaire@grassavoye.com

Bien confraternellement,

Philippe DENOYELLE