Avenant 3 : l’UD a signé !

Le président de l’Union Dentaire a été mandaté par une très large majorité de son Conseil d’Administration pour signer l’avenant 3 de notre convention.

Si les discussions ont été longues et âpres lors des négociations, le résultat obtenu apportera un «plus» indéniable à la profession notamment dans des domaines comme l’indexation que beaucoup d’autres professions médicales nous envient.

 

En effet, l’UD ayant participé à l’ensemble des négociations en tant que syndicat signataire (dans ces négociations, seules les organisations signataires défendent la profession), a obtenu l’indexation des plafonds de nos tarifs de prothèse selon les principes qui suivent et qui sont très spécifiques à notre exercice :

  • L’indexation des plafonds des tarifs de prothèse se déclenchera dès que la variation de l’Indice Dentaire dépassera 1%, et est cumulative.
  • Les revalorisations auront la même valeur que la variation constatée.
  • Les modalités de calcul ont été définies par le groupe de travail conventionnel afin de refléter l’impact de l’inflation sur nos charges.
  • Le calcul se base sur une évaluation de l’impact relatif des charges, à partir de chiffres tirés de la 2035, fournis par plusieurs AGA, et des indices fournis par l’INSEE.
  • Les premières évaluations se feront en CPN dès 2020 avec possibilité d’indexation début 2021.

 

En ce qui concerne le devis, après des échanges souvent tendus et parfois à la limite de la rupture, un consensus a été obtenu sur les 2 points essentiels, lignes rouges de l’UD :

  • Refus de présenter simultanément plusieurs devis engageant le praticien,
  • Suppression des colonnes incompréhensibles et absurdes de l’actuel devis, à savoir, prix de vente du dispositif médical sur mesure, charges de structure, montant des prestations de soins.

Le devis qui sera rempli par les consœurs et les confrères, demain, ne présentera qu’une proposition thérapeutique établie par le praticien et ne fera apparaitre que des informations sur les alternatives en RAC 0 et RAC modéré que le praticien ne sera pas dans l’obligation de réaliser.

Les colonnes obsolètes de l’ancien devis sont aujourd’hui remplacées par une colonne faisant apparaître nos honoraires englobant le prix de vente.

 

Une fois encore, votre syndicat s’est battu avec acharnement pour obtenir une proposition acceptable pour la profession, obéissant aux recommandations légales, et beaucoup plus intéressante pour la profession que n’auraient jamais pu l’être les décisions de la DSS.

Une fois de plus il aura été prouvé que la présence à ces réunions, nombreuses et techniques, sont la seule condition pour faire gagner nos idées et que le dénigrement systématique émanant des absents ne fait en aucun cas progresser notre profession.

D’autre part, l’Union Dentaire encourage l’autre syndicat signataire à approuver les avancées obtenues par l’UD en les invitant à signer eux aussi cet avenant afin que celui-ci devienne applicable.

 

 

Par Philippe Denoyelle, Président de l’Union Dentaire