Des avancées à portée de négociations

Vous avez rouvert vos cabinets depuis un mois.

Un mois que vous attendez l’ouverture de discussions pour un avenant tarifaire relatif à votre activité sous Covid-19…

 

L’Assurance Maladie demande plus de temps

Vendredi dernier se tenait une Commission Paritaire Nationale (CPN), instance où seuls les syndicats signataires peuvent participer et négocier avec l’ensemble des partenaires conventionnels.

Nous y avons obtenu de Nicolas REVEL, directeur général de l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (UNCAM), la création d’un Groupe de Travail ayant pour mission d’étudier la possibilité d’une aide supplémentaire en rapport avec la situation sanitaire provoquée par la Covid-19.

M.REVEL a confirmé qu’il était indispensable de construire avec les syndicats signataires une réponse conventionnelle à cette situation. Quelques semaines supplémentaires sont encore nécessaires à l’Assurance Maladie pour compiler les chiffres de sortie du confinement (nombres de patient par jour, chiffres d’affaires, évolution des charges suite aux recommandations…).

Il est indispensable que nous apportions à l’Assurance Maladie vos expériences de terrain afin d’évaluer l’impact de cette crise sur votre activité depuis le début du confinement. Vos témoignages sont primordiaux.

Cliquez ici pour remplir notre questionnaire anonyme que nous utiliserons pour vous défendre dans les prochaines négociations

 

La téléconsultation pourrait être généralisée

Après une expérimentation positive dans les EHPAD, la généralisation de la téléconsultation devrait être à l’ordre du jour. La pratique devra être encadrée. L’introduction de ce nouvel acte, portée par l’Union Dentaire depuis des années, serait une avancée significative pour notre profession.

 

Reconnaissance des Inlays/Onlays, pour bientôt ?

L’UNCAM a également reconnu que l’établissement des Inlays-Onlays, défendu par l’Union Dentaire, place de facto cet acte dans la catégorie prothèse. C’est également une première étape capitale vers  la reconnaissance.

La balle est désormais dans le camp des complémentaires. Leur représentante a demandé un délai de réflexion afin d’étudier ce changement. L’Union Dentaire est déterminée à ce que cet acte thérapeutique respectueux de la conservation tissulaire soit mieux remboursé.

 

L’Union Dentaire propose un supplément de 72€

Le 28 mai, nous avons publié notre proposition argumentée d’un supplément par séance nébulisante de 72 pour faire face à la perte d’activité. En savoir plus

Ce supplément par séance est la juste compensation économique de la crise que subissent les cabinets pour mettre en application les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS). Notamment l’aération du local de soins d’une durée de 15 minutes après un acte avec aérosols.

Ce supplément « Temps et EPI Crise Sanitaire », sous la forme d’un acte supplémentaire YYYY…, pourrait être activable à chaque crise sanitaire.

 

Envisager un avenir plus serein

Les choses avancent, par la négociation. Cette Commission Paritaire Nationale nous a encore permis aujourd’hui de franchir une étape supplémentaire.

Il est important que vous repreniez un exercice plus serein et moins contraignant. La profession dentaire a beaucoup donné pendant la crise, avec une dévotion gratuite, donnant tout son sens à sa vocation de soignant. L’Union Dentaire  continuera à vous informer des évolutions de ces discussions.

 

Franck MOUMINOUX

Secrétaire Général de l’Union Dentaire
Chirurgien-Dentiste (Aurillac, 15)

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.