Monsieur le Président, allégeons les protocoles !

L’Union Dentaire soutient :

 

  • l’allègement des protocoles avec des solutions régionales adaptées aux particularités locales et à l’évolution de la situation sur les territoires
  • le dépistage des chirurgiens-dentistes et de leurs personnels afin d’avoir une enquête épidémiologique national valable et défendre notre profession face à ceux qui nous ont sommairement décrits comme les “plus grands contamineurs de France”

 

Pour cela, l’Union Dentaire publie ce soir une lettre ouverte au Président de l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes.

 

LETTRE OUVERTE A M. SERGE FOURNIER
PRÉSIDENT DU CONSEIL NATIONAL DE L’ORDRE DES CHIRURGIENS-DENTISTES

« ALLÉGEONS LES PROTOCOLES & LANÇONS UNE ENQUÊTE ÉPIDEMIOLOGIQUE POUR LA PROFESSION »

 

Paris, le 6 juillet 2020

Monsieur le Président,

Le Conseil National de l’Ordre a promulgué des protocoles de soins le 11 mai 2020 sur l’ensemble du territoire. La situation sanitaire ayant fortement évolué depuis, il nous apparait aujourd’hui indispensable de les revoir le plus tôt possible.

L’Union Dentaire vous demande, et vous appuiera, dans tout allègement de ces protocoles en concordance avec l’évolution de l’épidémie en France. Il serait logique et opportun que ces allègements correspondent à la situation sanitaire du département voire même à l’échelle d’une ville.

Des études scientifiques commencent à analyser nos pratiques et montrent un rôle contaminant bien moins important qu’initialement avancé. Parallèlement, certains pays ont mis en place des protocoles différentiés et évolutifs par région.

Notre profession a été dépeinte par certains représentants de la profession comme la plus contaminante et la plus contaminée (sic) par la Covid-19, sans absolument aucune justification probante. Il nous faut maintenant subir ce qui est devenu un préjugé. Nous n’avons jamais compris l’objectif de ces propos et chaque chirurgien-dentiste, aujourd’hui, en paie les conséquences.

Nous invitons nos confrères et nos consœurs à effectuer un test pour se faire dépister*. Cela permettrait, à titre personnel, de connaitre l’état de santé du praticien, et de manière plus large, de lancer une grande enquête épidémiologique. Une première étude a été réalisée dans les départements alsaciens très impactés par cette épidémie. Les résultats, bien que trop parcellaires, semblent contredire la dangerosité arguée par certains. Cette étude sérologique, à l’échelle de tous les personnels des cabinets dentaires, permettra de faire la lumière sur la réalité de la contamination liée à la Covid-19 au sein des professionnels dentaires. Il permettra aussi d’évaluer le risque réel de la pratique dentaire, pour nos patients et nos personnels. A ce jour, des études menées chez les professionnels de santé à l’étranger révèlent que notre profession est l’une des moins touchées par le virus.

Ces deux décisions fortes que nous vous demandons sont de votre ressort. L’Union Dentaire et l’ensemble des chirurgiens-dentistes et personnels des cabinets dentaires seront à vos côtés pour soutenir ces deux mesures bénéfiques pour la pratique et l’image de notre profession.

L’Union Dentaire

* Arrêté du 25 juin 2020 paru au journal officiel, les professionnels de santé peuvent bénéficier d’examens de détection du génome du SARS-CoV-2 et/ou d’examens de recherche des anticorps dirigés contre ce virus : à leur demande et sans prescription médicale, sur présentation de la CPS, dans le laboratoire de biologie médicale de leur choix.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000042041217&categorieLien=id

 

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab

Téléchargez [695.35 KB]

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.