Problèmes avec l’alcool : nous sommes en premières lignes !

Par Muriel Wagner, Vice-Présidente de l’Union Dentaire

 

Après la publication, fin janvier, des premiers bulletins de santé publique dédiés au tabac pour chaque région de France, Santé Publique France a publié le 19 février 2019 un Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) ayant pour thème : « Consommation d’alcool, comportements et conséquences pour la santé ».

 

Elle a aussi lancé en même temps une campagne de sensibilisation aux risques liés à l’alcool auprès des professionnels de santé.

 

Sur le site alcool-info-service.fr, dans l’espace pro réservé aux professionnels de santé, une rubrique « Alcool et Santé » rappelle que :

  •  L’alcool est une des causes principales des cancers, AVC hémorragiques et de l’hypertension artérielle

 

  • Sept cancers sont associés à la prise d’alcool : ceux du sein, de la bouche, du pharynx, du larynx, de l’œsophage, du foie et colon-rectal.

 

  • « Pour votre santé, l’alcool, c’est maximum deux verres par jour et pas tous les jours », donc pas plus de dix verres par semaine.

 

Ces repères de consommation sont à faire connaître à nos patients.

 

Le but important visé par cette campagne est la diminution des risques liés à la consommation d’alcool par :

  • Une prévention efficace,

 

  • Un repérage précoce (questionnaire de dépistage) et une intervention brève du professionnel de santé (RPIB).

 

  • La HAS a mis au point un outil d’aide au repérage précoce et intervention brève pour l’alcool, le cannabis, et le tabac chez l’adulte**

 

Une consultation en addictologie peut être proposée si besoin.

 

Nous, chirurgiens-dentistes, soyons vigilants.

L’alcool, c’est aussi du sucre (un verre de vin contient en moyenne 30 grammes de sucre total). Et donc, une aubaine pour les bactéries présentes en bouche, et ce d’autant plus, si le consommateur « alcoolisé » oublie son hygiène bucco-dentaire.

Nos jeunes patients peuvent être particulièrement concernés. Les ivresses régulières (10 ivresses ou plus au cours des douze derniers mois) touchent principalement les jeunes de 18 à 24 ans (chiffres 2017).*

Attention aussi aux conduites à risque : 10% des 18-75 ans sont de très gros buveurs ; ils absorbent à eux seuls 58% de l’alcool consommé.

 

Nous sommes les premières sentinelles pour prévenir, dépister et aider au maintien d’une bonne santé bucco-dentaire et générale.

 

 

*BEH Santé Publique France n° 5-6 du 19/2 /2019 Editorial de François Bourdillon, Directeur Général.

**https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1795221/fr/outil-d-aide-au-reperage-precoce-et-intervention-breve-alcool-cannabis-tabac-chez-l-adulte