AFIO : Changement de présidence

 

A l’occasion de son dernier congrès à Lille, l’AFIO (Association Française d’Identification Odontologique) vient de changer de présidence : Guy COLLET, cède son poste à Gwenola DROGOU ; il reste président d’honneur de l’AFIO*.

 

Guy COLLET livre à l’UD son témoignage sur les moments forts de sa présidence :

«  –  Que ce soit au sein de certaines unités médico-judiciaires ou lors d’identifications individuelles judiciaires, nous avons développé le champ de la détermination de l’âge chez le sujet vivant, concernant essentiellement les enfants migrants.

  • Des liens intenses et fructueux ont été renoués avec l’International Organization for Forensic Odonto-Stomatology (I.O.F.O.S).Nos partenaires, les sociétés allemandes, américaines, anglaises, belges, canadiennes, norvégiennes , sont régulièrement invités à s’exprimer lors de nos congrès.
  • L’Unité d’identification Odontologique(U.I.O), issue d’une collaboration AFIO /ONCD a vu le jour en 2002. Nous avons pu apprécier la compétence de cette structure lors des attentats de Paris puis de Nice et de diverses catastrophes dont le crash de l’A320 de la Germanwings en 2015.
  • L’AFIO a participé avec l’UD au groupe de travail « formation chirurgiens-dentistes, violences faites aux femmes » et s’est engagée dans cette campagne pour la défense des femmes victimes de violences afin de leur permettre une réparation du dommage, en référence à l’article 1382 du code civil
  • Un nouveau défi pour l’AFIO est de procéder à l’identification des corps enterrés sous X (plus de 10 000 en France) en améliorant dans un premier temps la lecture des « Avis de Recherche » et « des Alertes Identifications » qui concernent tous les praticiens en exercice. »

 

L’AFIO sera présente au congrès de l’ADF du 26 novembre au 30 novembre 2019.

 

Elle vous invite d’ores et déjà à sa séance « Comment agir ensemble pour rendre les avis de recherche plus efficients », le mercredi 27 novembre 2019 de 14h à 15h30. (Voir son site http://www.afioasso.org)

 

 

 

Par Muriel Wagner, Vice-Présidente Nationale de l’Union Dentaire

 

 

 

*D’abord  société française d’odontologie en 1972, puis commission nationale d’identification rattachée à la CNEJOS (Compagnie nationale des experts judiciaires en odontostomatologie) ,  l’AFIO a été constituée en 1989 et a pris son essor.

L’AFIO a pour but de promouvoir l’identification des personnes via l’étude de l’organe dentaire, dans le cadre judiciaire (crimes, catastrophes, disparitions) ou scientifique en collaboration avec différentes disciplines comme par exemple la génétique, la paléontologie ou l’anthropologie.

Interlocutrice des pouvoirs publics, elle vise aussi à développer la formation dans les disciplines concernant l’identification sur le plan national et/ou international.