L'ASM DANS LE COLLIMATEUR DES SÉNATEURS

Un rapport de la Commission des affaires sociales du Sénat en date du 11 juillet, s’appuyant sur une étude de la Cour des comptes,pointe du doigt la” prise en charge par la Cnam des cotisations sociales des praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés du secteur 1 “, la trouvant “sans réelle contrepartie”,chère “pour un bénéfice limité” et suggère de l’utiliser comme outil de régulation démographique des praticiens, par le biais d’une modulation de cette prise en charge…
Mise à jour le Jeudi, 13 Septembre 2012 18:14

ACIP: L’UNOCAM REFUSE DE SIGNER

Dans un communiqué de presse , l’UNOCAM ( représentant les complémentaires) déplore le “manque de concertation, de discussion et de réponse de la Cnamts” , une des raisons qui avait qu’elle vient de décider de ne pas signer l’ACIP (Accord cadre inter-professionnel).

ACIP: L'UNOCAM REFUSE DE SIGNER

Dans un communiqué de presse , l’UNOCAM ( représentant les complémentaires) déplore le “manque de concertation, de discussion et de réponse de la Cnamts” , une des raisons qui avait qu’elle vient de décider de ne pas signer l’ACIP (Accord cadre inter-professionnel).

Élections à la caisse de retraite : L’ujcd progresse de plus de 30%

Le résultat des élections à notre caisse de retraite est sans appel : par rapport aux élections aux URPS et aux dernières élections à la CARCDSF, l’UJCD-Union dentaire est le seul syndicat en progression. Pour la première fois L’UJCD obtient un siège dans le collège des allocataires.

Avec 2 949 suffrages pour le collège des cotisants, l’UJCD, en présentant seule des candidats, a progressé de 33% !
La CNSD sombre dans ce scrutin. Elle subit une véritable déroute électorale en arrivant bonne dernière, ne recueillant que 2 719 voix après avoir perdu 56% de ses électeurs !
L’UJCD remercie tous praticiens qui lui ont fait confiance, effaçant ainsi le revers subi aux élections aux URPS. La ligne politique proposée par l’UJCD était claire et le paysage syndical professionnel se redessine.
Notre profession a saisi l’occasion donnée par ces élections pour sanctionner le résultat des dernières discussions conventionnelles, que l’UJCD avait dénoncées, les considérant comme un simulacre de négociations.