Pour lutter, soyons direct !

 

Dans la continuité de la manifestation du 3 Mars, des Cellules de Coordination des dentistes libéraux se créent dans tous les départements de France : n’hésitez pas à vous rendre à leurs assemblées !

Ces Ccdeli, mouvements asyndicaux initiés en bretagne, s’étendent sur tout le territoire pour coordonner localement la colère de la profession.

Tant que la liberté d’expression et de choix dans la façon de lutter persistera pour nos consoeurs et confrères, l’UD continuera sans relâche à soutenir les actions qui permettent de maintenir une pression sur le ministère.

 

Quelles actions ?    Posons nous les bonnes questions ?

 

  • Conjointement à l’appel à la CNSD de suspendre toute participation aux commissions paritaires départementales et régionales, l’UD vous incite à amplifier cette protestation envers votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie :

en refusant tout contact confraternel que ce soit avec votre chirurgien dentiste conseil ou les délégués d’assurance maladie.

en engorgeant votre caisse avec l’action feuille de soins, c’est à dire en vous invitant à établir une feuille papier pour l’acte le moins cher de la séance ( par exemple une radio ) et en la remplissant avec une encre verte afin d’empêcher sa lecture par scanner et ainsi, son traitement automatique.

 

  • L’Union Dentaire est très attachée au rôle de la sécurité sociale mais, pour information, vous explique la procédure de déconventionnement :

– Cette demande ne peut se faire que par Lettre Recommandée avec Accusé de Réception au directeur de votre caisse primaire

– Un mois après sa réception, vous ne serez plus conventionné :

    + inscription nécessaire au RSI
    + cotisations URSSAF augmentées
    + le remboursement de vos patients se fera sur la base du tarif d’autorité (16% sur les actes et 40 centimes sur la consultation)
    + le reconventionnement se fait par Lettre Recommandée avec Accusé de réception
    + vous pouvez demander des informations auprès de votre caisse primaire comme le suggère les Ccdeli
    + par ailleurs, si vous êtes élu URPS, vous serez contraint de renoncer à votre mandat !

 

  • Qu’est ce qu’une grève réussie ?

A l’image des mouvements étudiants lors de ces derniers mois, la réussite d’une action reste liée à son pouvoir de nuisance.

– Entre les deux tours des législatives , comme les cellules le prévoient, une grève ne sera nuisible qu’aux praticiens, à ses salariés et aux patients car en aucun cas elle ne pourra être assez médiatisée pour attirer une quelconque adhésion à notre cause.

Fermer son cabinet une semaine est une décision grave, nous aurons peut être à le faire, mais à un moment plus opportun !

 

  • L’UD salue la démarche entreprise par un éditeur de logiciel dentaire breton permettant de connaître financièrement l’impact du règlement arbitral sur son activité et de pouvoir imprimer ses feuilles de soins avec de l’encre verte:

– nous vous encourageons à appeler votre éditeur à faire de même.

 

  •  En attente de la parution au Journal Officiel du règlement arbitral, l’Union Dentaire prépare deux procédures au Conseil d’Etat :

– un référé suspensif à l’appui duquel nous ferons une demande de QPC ( Question Prioritaire de Constitutionnalité )

– une procédure sur le fond pour juger de la validité du texte si la décision du Conseil Constitutionnel n’était pas favorable.

 

  • L’UD continue aussi de lutter au niveau politique en rencontrant les principaux candidats présidentiables afin de :

– les interroger sur leur positionnement sur le règlement arbitral

– demander la réouverture de négociation

– juger l’intégration dans leur projet de la santé bucco-dentaire.

 

 

Petit rappel en guise de point final : Tout ceci n’aurait jamais du exister si la CNSD avait accepté de résilier la convention avec l’Union Dentaire avant la publication au Journal Officiel du règlement arbitral.

 

 

Le combat continue…