Action, Réaction, Anticipation

Consciente des enjeux et plus que jamais déterminée au combat, l’UD a été la première à déposer une requête en annulation du RA au Conseil d’Etat.
Aux côtés des praticiens engagés dans Les CCDeLi , elle entend faire pression sur le prochain gouvernement avant l’ouverture des négociations conventionnelles. Anticipant les changements, elle appelle d’ores et déjà toute la profession à faire grève lors de la semaine de l’ADF.

 

ACTION

 

Le seul moyen légal pour la profession d’obtenir l’annulation du RA, est la voie juridique :
L’UD, dès le jour de la publication au JO, a déposé une requête d’annulation au Conseil d’Etat.
La FSDL a déposé une requête auprès du Tribunal Administratif de Paris contre l’arbitre et son mode de désignation pour défaut d’impartialité.
La CNSD est en phase de réflexion quant à une éventuelle action juridique.

L’UD a d’ores et déjà rencontré le conseiller santé de l’équipe soutien d’Emmanuel Macron. Jean-Louis Touraine a pris acte des informations apportées par l’UD sur le RA et de ses propositions en vue des prochaines négociations.

 

REACTION

 

Dans chaque département, des actions sont organisées par les CCDeLi (Cellules de coordination des dentistes libéraux). Ces cellules permettent à la profession d’exprimer son profond mécontentement (voire sa colère), de montrer son unité et sa détermination à contrer le RA.
L’UD diffuse bien entendu l’information sur les CCDeLi, le travail effectué et soutient nombre de leurs actions. Cependant, afin de respecter leur indépendance « asyndicale », l’UD a décidé de laisser ses adhérents et ses cadres s’impliquer individuellement à leur gré, et de ne participer ni à leur direction, ni à leur financement.

Les actions engagées ont avant tout un effet d’annonce mais celles-ci vont permettre de « maintenir la pression » et de la « raviver » au moment opportun, avant la reprise des négociations conventionnelles.

 

ANTICIPATION

 

Nicolas REVEL l’a annoncé à chacun des trois syndicats représentatifs : de nouvelles négociations s’ouvriront dès la rentrée de septembre.
Les actions fortes de la profession lors de cette négociation seront déterminantes.
C’est pourquoi l’UD appelle à une série d’actions lors du Congrès de l’ADF.
C’est en effet à ce moment que seront réunis tous les acteurs du monde dentaire. Chaque praticien lors du Congrès « s’extrait de son quotidien », réfléchit à l’avenir professionnel et les enjeux de demain. Le contraste entre les évolutions techniques futures de la profession et la menace du « retour en arrière » infligé par le RA ne peut qu’exacerber la détermination de la profession à le contrer !

Réservez ces dates sur votre agenda : du 28 11 au 02 12 2017.

Fermez vos cabinets et venez nous rejoindre à Paris.

 

Le combat continue…